News

Affiche 13 - 16 sur 456 actualitées au total


Thumb_news_bwa_28_gto

BWA Sport 28 GTO et GTOc : luxueuse déclinaison

lundi 05 mars 2018 10:27

Après les Sport 22 GTO et Sport 26 GTO présentés à Gênes, c’est à Paris qu’a été dévoilé le Sport 28 GTO, le plus grand semi-rigide de la gamme Sport.

Lire la suite


Thumb_news_yanmar_4lv

De nouveaux Yanmar compacts et légers

lundi 05 mars 2018 10:25

Voilà qui pourrait intéresser les chantiers de semi-rigides produisant des modèles in-board (c’est assez fréquent chez les Italiens) : Yanmar lance deux nouvelles puissances (230 et 250 ch) de son diesel quatre cylindres (série 4LV), qui se signalent par des dimensions et un poids plutôt restreints (334 kg).

Lire la suite


Thumb_news_mettez_un_peu_de_couleur__musto_

Mettez un peu de couleur sur votre pont !

lundi 05 mars 2018 10:24

Le fameux fabricant anglais de vêtements marin, Musto, présente un nouveau modèle de chaussures de pont : la Dynamique Pro II.

Lire la suite


Thumb_news_brig_eagle_600

Le Brig Eagle 600 se personnalise

jeudi 01 mars 2018 10:48

Le chantier ukrainien est en train de donner à ses semi-rigides un tour plus luxueux, comme en témoigne le nouvel Eagle 600 dévoilé au dernier Nautic de Paris.

Lire la suite


Services

Affiche 37 - 48 sur 376 brèves au total

Pêche au bar : une pétition contre la loi

Un projet de loi plane sur le petit monde de la pêche de loisirs, voulant fixer le quota de bars à zéro, et ce dès 2018. Le détail n’est guère réjouissant : interdiction de pratiquer la pêche du bar à la ligne de janvier à juin, et de juillet à décembre, seulement en no-kill… Directeur marketing de Daiwa et pêcheur émérite, Guillaume Fourrier tire la sonnette d’alarme. Selon lui, ce projet de loi va mettre en péril de très nombreux emplois dans le secteur de la pêche de loisirs, à commencer par les guides de pêche. Une pétition circule, dont voici le lien : http://ow.ly/pP7X30gIK9R

Garmin : neuf récompenses et la Volvo Race !

Le fabricant américain a fait un carton lors des derniers NMEA Awards, avec neuf distinctions. Pour la troisième année consécutive, Garmin s’est vu décerné le titre de fabricant d’électronique de l’année. Voici les produits qui ont été récompensés : GPSMap 8624, GHP Reactor avec SmartPump, Fantom 24, BlueChart Mobile, Garmin Helm, GSD 26, AIS 600 et AV755. Et en prime, Garmin devient le fournisseur officiel de la Volvo Ocean Race, grande épreuve de voile en équipage.

 

Les boat clubs décollent

Cette pratique qui nous vient des Etats-Unis commence à se rependre en France comme une traînée de poudre. Le premier à avoir allumé la mèche est Bruno Voisard, en créant le Boat Club de France. Le principe ? Moyennant un droit d’entrée au club et une cotisation mensuelle, les membres bénéficient de crédits leur permettant de naviguer sur des bateaux de différentes tailles et gammes, au départ de multiples bases. Selon Bruno Voisard, 70% de la flotte est composée de semi-rigides ! Le puissant Groupe Bénéteau ne s’y trompe pas, qui vient d’ailleurs son propre Boat Club. Un signe positif pour cette pratique nouvelle sur notre littoral.

 

Route du Rhum : un binôme Highfield/Suzuki !

Lié à Honda pour son activité plaisance, la marque de semi-rigides Highfield vient, par le biais de son importateur Groupe YB, de conclure un partenariat logistique avec l’organisation de la Route du Rhum 2018, après avoir été fournisseur du dernier Vendée Globe. Cet accord porte sur la fourniture de 41 exemplaires de la gamme Patrol : 15 Patrol 600, 15 Patrol 660, 10 Patrol 760 et un Patrol 860. Tous ces semi-rigides seront équipés de hors-bord Suzuki, le motoriste japonais étant déjà partenaire de cette grande course à la voile depuis l’édition précédente (2014). Ses moteurs propulsaient alors des Zodiac… Voilà qui expliquait la présence d’un Patrol 660 siglé « Route du Rhum » au Nautic de Paris, non pas sur le stand Highfield/Honda, mais à distance, dans le Hall 1. 

Les radeaux Plastimo garantis 18 ans !

Voici une nouvelle qui peut intéresser les navigateurs hauturiers (plus de six milles d’un abri). Le grand équipementier français a décidé d’étendre la garantie de ses radeaux de survie de 12 à 18 ans. Cette extension de garantie n’exempte pas le propriétaire de cet équipement de le soumettre à une révision tous les trois ans. L’entreprise de Lorient qui, rappelons-le, fabrique elle-même ses radeaux, ajoute qu’elle procédera au remplacement de la bouteille de CO2 gratuitement, à partir de janvier 2018. 

Bartoli : le permis en deux jours !

Spécialiste du semi-rigide (marques italiennes Alson et Mar.Sea), Bartoli Marine, propose de vous faire passer le permis côtier en seulement deux jours. Cette formule expresse inclut une journée d’enseignement théorique (code) et 3h30 de pratique, pour un prix forfaitaire de 450 € (hors timbres fiscaux). La société, basée en Corse, à Porto-Pollo (Golfe du Valinco), propose également des cours de remise à niveau pour 70 € de l’heure. www.bartoli-marine.fr

Grosses promos AD au Nautic

La fameuse enseigne Accastillage Diffusion va profiter de la grand-messe du nautisme pour proposer des prix promotionnels sur 12 000 références, rien que ça ! Ces offres, notamment sur de nombreux nouveaux produits, seront valables pour toute la durée du salon (du 2 au 10 décembre) que ce soit sur le stand (H1 – C61) ou dans les nombreux magasins AD.

 

Zodiac ouvre au Vietnam

C’est à Ho Chi Minh Ville (ex-Saïgon) que le grand constructeur français vient d’ouvrir un nouveau bureau commercial. Un moyen de renforcer sa présence au sein d’un marché asiatique qu’il considère comme celui qui connaît le développement le plus rapide au monde. « L’agilité fait partie de l’ADN de Zodiac Nautic, a déclaré Patrick Bloch, vice-président du groupe, en charge du secteur Asie/Pacific. Cette installation locale facilitera le développement de notre business et notre efficience industrielle. »  

Notez les ports avec Navily !

Guide côtier communautaire, Navily est une application qui permet de préparer ses escales à partir de son smartphone. Elle a été récemment lancée dans une nouvelle version, permettant ainsi aux plaisanciers d’attribuer une note aux ports dans lesquels ils auront fait escale. Ils pourront ainsi évaluer les ports sur cinq critères en leur attribuant de une à cinq étoile. Les commentaires et les notations seront consultables depuis l’appli. Précisons que si les utilisateurs de Navily jouent le jeu, cela constituera une base d’évaluation significative puisque l’application compte déjà 35 000 utilisateurs et 230 ports fédérés.

Suzuki : une appli pour infos sur le moteur

Développée par le motoriste lui-même, l’application SDSM (Suzuki Diagnostic System Mobile) est gratuite. Elle permet à un propriétaire de bateau propulsé par un hors-bord Suzuki de prendre connaissance d’un certain nombre d’informations concernant le fonctionnement de son moteur (historique compris) à partir de son smartphone. Il lui suffit pour cela de scanner les QR codes affichés sur l’instrumentation multifonction (MFG) du tableau de bord. Jointes à un e-mail à l’intention du service technique du concessionnaire, les infos recueillies permettront, en cas d’un entretien ou d’un dysfonctionnement, de gagner du temps lors de l’arrivée à l’atelier. Pour systèmes OS et Android.   

MacGlide : antifouling non toxique

Voilà qui va dans le sens d’une mer plus propre : un antifouling sous forme de film adhésif à coller sur la carène (vierge de peinture et propre) qui empêche l’adhérence des algues et autre micro coquillages, sans recours aux biocides qui sont contenus dans les peintures antifouling classiques et polluent la mer. Efficace pour de très longs séjours à flots, le MacGlide est par contre assez fragile. Il n’est pas recommandé pour les bateaux transportés sur remorque ou pratiquant l’échouage. Côté tarification, le fabricant cite l’exemple d’un Jeanneau Leader 30 (longueur 9 m, soit 27 m2 de film) pour un prix total (pose comprise) de 3 834 €. Ce prix doit être mis en perspective avec la durée de vie du produit, évaluée à cinq ans. Ce qui fait 766 € à l’année. Fabricant : Mactac. www.mactac.fr

 

S.A.N.D, le nouveau semi-rigide français

Il ne sera pas exposé au Nautic de Paris, mais vous pourrez rencontrer son concepteur, Jean-Jacques Dury, sur le stand du bassin nautique Loire-Océan (Hall 1). Vous pourrez donc le questionner sur sa création donc la construction est déjà bien avancée : un semi-rigide à flotteurs Hypalon de 6,99 m x 2,55 m, donc exempté de taxes, au gabarit routier et doté de surcroît d’une cabine. Un modèle ambitieux donc, même si c’est un segment ou la concurrence est rare. Sa cabine abritera une couchette double et un WC marin. Dans le cockpit, le carré pour quatre convives pourra se convertir en deux couchages d’appoint, de sorte qu’une petite famille pourra s’initier à la croisière. Par ailleurs, une certaine modularité du cockpit permettra de pratiquer plusieurs loisirs nautiques (pêche, plongée, glisse tractée…). Enfin, il bénéficiera aussi d’une personnalisation, avec choix de coloris et de type de sièges. La puissance maxi sera de 150 ou 200 ch. Commercialisation début 2018. contact@sandconcept.com www.sandconcept.com