Essai Northstar 490 LS

Northstar 490 LS un petit audacieux

Déjà forte de 25 modèles, la famille du chantier turc accueille trois nouveaux pensionnaires dotés d'un solide appétit marin. En outre, ces trois semi-rigides de 4,90m, 5,50 m et 7 m, bénéficient d'une qualité de construction remarquable et d'un prix attractif. Reste que la conception et le design sont, eux, perfectibles… à l'essai, également, un prototype diesel destiné à la Marine, à même d'intéresser les plaisanciers en quête d'une unité endurante.

Texte et photos Philippe Leblond


 11 326 € sans moteur (tarif 2016)
 4.93 m
 8
 33,3 nds

Suzuki-gif-540x145
Orca-logo_rvb

Paru dans le Pneumag n° 78 Septembre/Octobre 2010




Le 490 LS inaugure une nouvelle gamme qui, par son look élégant, sa conception familiale (solarium, rangements, échelle de bain), et son prix raisonnable, devrait inciter les néophytes à découvrir le motonautisme. Un budget accessible qui ne fait pas pour autant l'impasse sur le plaisir de pilotage, avec des performances de bon niveau et un tempérament sportif, bien servi par l'Optimax 75 ch de notre bateau d'essai. Il est évident que le ski nautique ou le wake-board peuvent figurer au programme de ce semi-rigide vif et puissant, facile à transporter et à mettre à l'eau. La phase de déjaugeage, en dépit d'un cabrage marqué, est expédiée en moins de trois secondes. L'Optimax répond présent dans toutes les évolutions : en vitesse de pointe pour signer un beau 33,3 nds, en sortie de virages serrés, comme en remises de gaz en réception de saut de vague. Mais, ce sportif est capable de se tempérer lorsqu'on passe en "mode balade". à 3 500 tr/min, par exemple, le moteur adoucit son timbre, et la vitesse est tout de même de 20,3 nds. Parfait pour gagner rapidement les plages de sables chauds. Au débit du 490 LS, un confort modéré dans le clapot et un comportement un peu pointu en virage lorsqu'on attaque (prise de gîte brutale). à l'escale, la stabilité et le cockpit profond s'avèrent sécurisants pour les jeunes enfants. Lorsqu'on ouvre les coffres avant, situés sous le solarium, on apprécie la qualité de construction du chantier d'Istanbul : échantillonnage généreux (les couvercles de coffre ne risquent pas de plier !), gel-coat brillant (y compris l'envers des couvercles !), joints de caoutchouc pour amortir les bruits dans le clapot, charnières inox affleurantes... Par contre, pas de vérin pour les maintenir ouverts… La sellerie est également de belle qualité avec une mousse à la consistance agréable, mais la fixation par boutons-pression n'est pas toujours aisée. La conception générale peut parfois surprendre : Northstar a fait l'impasse sur un siège devant console, pour offrir une tablette de pique-nique rabattable. Il aurait sans doute été possible d'offrir les deux, afin d'augmenter le nombre de vraies places assises (deux seulement, auxquelles on peut ajouter deux autres sur le flotteur bâbord, mais avec rien pour se tenir). On peut s'étonner aussi de ne pas trouver de davier sur le socle d'étrave qui se contente d'un taquet et des feux de navigation. Le tableau de bord, comme souvent sur ces petits semi-rigides, n'offre pas une bonne lecture des instruments, par manque de place. Quelques petits reproches qui n'enlèvent rien à la base saine et solide de ce familial au tarif attractif. .



photo Northstar 490 LS


photo Northstar 490 LS





Maxi_06012011-1507252 Maxi_06012011-1507253