Essai Aqua Boat AB 830 cabine

L'habitable version "tous temps"

Seul semi-rigide actuel à offrir une timonerie fermée, ce 8,30 m y ajoute une cabine avant pour deux. Rapide et très marin, il peut alterner des programmes de pêche, de plongée ou de petite croisière, dans un style baroudeur pas frimeur.

Texte et photos Jacques Anglès


 60 029 € sans moteur (tarif 2012)
 8.3 m
 15
 42,6 nds avec 2 x Yamaha 150 ch 4T
Banniere_axa

Orca-logo_rvb

Paru dans le Pneumag n° 91 Septembre/Octobre 2012



Généralement réservée à des modèles professionnels ou militaires, la timonerie fermée a d'incontestables avantages de confort quand les embruns volent ou que la pluie est de la partie, mais elle confère à ce 8,30 m une allure de “patrouilleur côtier“ qui ne fait pas l'unanimité. Passons donc sur l'esthétique atypique de ce canot pour en examiner les atouts objectifs. Premier point, c'est un habitable, ce qui reste assez rare dans cette taille. Sa vaste timonerie fermée (190 x 163 cm), abrite facilement quatre à six personnes en navigation, tout en profitant d'une visibilité à 360°, avec deux fauteuils confortables et réglables pour le pilote et le copilote. Si l'avantage de confort est évident par temps froid ou pluvieux, on appréciera aussi l'agrément d'un poste de pilotage à la fois ombragé et parfaitement aéré sous le soleil méditerranéen, la ventilation étant assurée par deux grandes baies latérales coulissantes, un panneau de rouf et la porte arrière donnant sur le cockpit. À l'avant de la timonerie, deux marches donnent accès à une cabine où l'on trouve un (petit) lit double, un WC et un lavabo, le tout bien aéré par deux hublots et un panneau de pont. Bref, un confort nécessaire et suffisant pour des week-ends ou de petites croisières à deux, à condition de s'accommoder d'un espace tout de même assez limité (1,55 m de hauteur sous rouf). Voilà pour la partie habitable. L'extérieur, malgré le volume important des superstructures, offre plus de place qu'on pourrait le penser, sans rivaliser avec des canots ouverts de même taille. Le cockpit arrière, de dimension assez modeste, est meublé de coffres banquettes disposés sur les côtés et à l'arrière. Cinq convives peuvent y prendre place autour d'une table centrale amovible, suffisante pour un pique nique ou un apéro, mais pas plus. Notons que la double motorisation ne laisse pas assez de place pour une échelle de bain arrière (pas de problème en monomoteur), ce qui oblige à prévoir une échelle latérale, celle de notre essai étant un modèle professionnel dit “perroquet“ pour plongeurs. L'accès au pont avant se fait par deux passavants bien plats et antidérapants. Malgré leur étroitesse, ces passages sont pratiques et sûrs, grâce à de solides mains-courantes en inox, idéalement disposées sur le haut et à l'arrière du rouf. Le pont avant lui-même, vaste, offre une surface de farniente naturelle, mais les matelas ne sont pas fournis. Et l'on est surpris, en ouvrant le capot de proue, de “tomber“ directement sur la cabine intérieure et non sur un coffre à mouillage qui devrait logiquement se trouver là. Un manque que l'importateur se doit de corriger (il suffit d'installer un coffre sous ce capot).
Toute la fabrication (flotteur et polyester) est assurée par Asil Marine, chantier turc d'Izmir, sur les rives de la mer Égée, dont Aqua Boat 83 (Hyères) est le distributeur exclusif en France. La philosophie du chantier, qui fournit la marine turque et des coast-guards de divers pays, peut se résumer en trois mots : marin, solide, rustique. Le flotteur donne l'exemple : réalisé en néoprène-hypalon de 1 670 décitex, le tissu le plus costaud du marché, il compte huit compartiments (alors que la plupart des unités de cette taille se contentent de cinq à sept) et est doublé de renforts là où il faut. La même sensation de robustesse militaire se dégage de la partie polyester et des accessoires essentiels (accastillage inox, hublots, vitrages…). En revanche on est loin des standards de la plaisance moderne en ce qui concerne le design, quelque peu suranné, et les détails de finition (capots de coffres sans vérins, absence de décoration, tuyauteries apparentes…). Bien que l'ensemble paraisse fait pour durer et soit proposé à un tarif attractif, cet aspect “brut de décoffrage“ ne plaira sans doute pas à tout le monde. A contrario, le concept timonier a de quoi séduire les baroudeurs ou amateurs de raid côtier, surtout s'ils naviguent en Manche ou hors saison, à condition évidemment que les qualités marines soient à la hauteur.
Voyons donc ce qu'il en est en mer, avec pour l'occasion une motorisation 2 x 150 ch Yamaha, le maximum de la puissance autorisée. J'apprécie le confort du fauteuil de pilotage ainsi que l'excellente visibilité de tous côtés, tout en regrettant l'absence de cale-pied et le piédestal de pilotage surélevé, qui interdit la position debout (idem pour le copilote, à bâbord). Avec cette double motorisation, la manœuvrabilité au ralenti est excellente et l'étrave en V profond chasse peu, mais il faudra toutefois compter avec le fardage de la timonerie par vent fort. Une fois au large, je pousse les commandes de gaz. Le déjaugeage est vif et bien en ligne, suivi d'une accélération rapide, avec une bonne stabilité, tant en cap qu'en équilibre de carène, longitudinal et latéral. Le chrono de 42,6 nds à pleins gaz mérite une bonne note, en regard du gabarit de ce bateau à cabine et de la bimotorisation (double traînée des embases). En virages, l'accroche est sans faille, avec une forte inclinaison, la ventilation des hélices ne survenant que si l'on pousse la carène dans ses retranchements. Côté critiques, le contre-bouchain plat, efficace pour accroître la sustentation, tape dans les vagues à haute vitesse et le bruit dans la timonerie, qui forme caisse de résonnance, est plus élevé que sur des coques ouvertes. Bilan de navigation : une coque rapide, sûre, avec un rendement excellent à tous les régimes, l'un de ses points forts, assurément.



photo Aqua Boat AB 830 cabine


photo Aqua Boat AB 830 cabine


photo Aqua Boat AB 830 cabine


photo Aqua Boat AB 830 cabine





CONCLUSION
Unique timonier habitable en semi-rigide, l'Aqua Boat 830 peut difficilement être comparé à d'autres pneumatiques de même taille. Ceux, pêcheurs ou plongeurs, qui sortent toute l'année seront intéressés par ce concept inédit, qui combine la stabilité et la sécurité d'un “pneu“ avec le confort d'un pilotage au sec, sans oublier la possibilité de croisière qu'offre la cabine avant. Si la carène fait preuve de fortes qualités marines, la finition simpliste est un handicap en regard des standards européens. Dommage, car le gros œuvre inspire confiance.




6
3
4
5
2