Essai Joker Boat Coaster 650

Zen en diesel !

En adoptant une motorisation diesel in-board, le nouveau Coaster 650 EFB fait figure de pionnier parmi les semi-rigides familiaux de cette longueur. Rendements fabuleux, rayon d'action étendu et budget carburant minimal, c'est une réussite... mais, pour adeptes d'un pilotage tranquille

Texte et photos Jacques Anglès


 70 700 € avec Mercury Diesel 170 ch (tarif 2016)
 6.57 m
 16
 33,2 nds avec Hyundai 125 ch diesel
Banniere_axa

Orca-logo_rvb

Paru dans le Pneumag n° 95 mai/Juin 2013



Confort et autonomie ou plaisir de pilotage et performances ? Telle est l'alternative que propose le chantier milanais Joker Boat avec son Coaster 650 (le plus grand de la famille Coaster), désormais proposé en deux versions, hors-bord (FB) ou in-board diesel (EFB). Essayé par Pneu Mag (n° 42) avec un 150 ch Yamaha, le premier avait preuve de brio en performances et d'un pilotage attractif. Le second, doté d'un Hyundai 125 ch in-board (version marinisée des motorisations auto i30 / i40), fait ici valoir les atouts du diesel : économie d'utilisation et rayon d'action maximal. Autre atout du in-board : le poids mieux centré favorise l'équilibre dynamique.
Voyons si ces arguments se vérifient en mer, chronomètre, GPS et mesures de consommation à l'appui ! Contact donc, et premier constat : comme tout diesel, le bloc japonais vibre un peu plus au ralenti qu'un bloc essence, mais reste très discret au fil des montées en régime grâce à une bonne insonorisation de la cale moteur. Ce 125 ch correspond à un choix de pilotage tranquille au regard de la puissance maxi autorisée pour ce modèle (200 ch). Cette puissance modérée et l'inertie du diesel au lancement procurent logiquement un déjaugeage assez lent, mais bien en ligne et sans cabré initial, grâce au poids recentré. Si cette phase ne suscite pas d'enthousiasme, l'accélération est en revanche très franche à partir de 1 800 tr/min et le couple élevé de ce diesel délivre des reprises efficaces jusqu'au régime maxi, très appréciables pour la précision de conduite dans la mer formée.
Capable de dépasser les 50 noeuds avec la motorisation maxi (200 ch), le Coaster 650 est certes plus modeste avec le 125 ch diesel, mais les performances sont suffisantes pour un usage en famille. Et à défaut de chronos sportifs, il procure un pilotage agréable et sûr en toutes circonstances, grâce aux excellentes qualités de sa carène. Confort, passage de vagues en douceur, stabilité latérale ou longitudinale, tenue de cap, accroche précise en virages (avec une gîte prononcée), tout est bien noté, sinon une tendance à la ventilation de l'hélice en virages serrés. Avec deux atouts maîtres : une large fourchette de vitesses de croisière "tout confort" (17-27 nœuds) et des rendements très supérieurs à ceux d'une motorisation essence. À vitesse égale, le Coaster 650 EFB consomme 25% à 35% de moins que tous les modèles de même catégorie que nous avons essayés (hors-bord 150 ch de diverses marques) et navigue plus longtemps avec un plein. Non seulement on passe moins souvent à la pompe (pensez au temps d'attente en été) mais on y laisse moins d'euros (11 à 13% de moins que l'essence). Au total, on gagne 30 à 40 % sur le budget de carburant, mais d'un point de vue strictement économique, ceci n'a de sens que si l'on navigue beaucoup. Dans ce cas, le léger surcoût à l'achat par rapport à un hors-bord essence sera rapidement amorti, car pour un diesel, le Hyundai présente un prix ultra compétitif.
Côté fabrication et design, le Coaster 650 EFB illustre une fois encore le savoir-faire du constructeur milanais, toujours fidèle à sa philosophie : qualité de construction, élégance, sobriété des lignes. Que l'on regarde le flotteur en CR/CSM Orca 1 670 dtx (six compartiments, double liston périphérique, valves en inox, mains-courantes nylon sur longs rails en néoprène collé), le polyester au brillant impeccable ou l'accastillage inox, tout respire la qualité. Vu de l'extérieur, le nouveau Coaster 650 EFB ne se différencie de la version hors-bord (déjà dotée d'une grande soute arrière en prévision d'une version in-board) que par sa superbe plage de bain arrière d'un seul tenant. L'agencement du pont est clairement dédié à la balade au soleil et au farniente, avec un très grand solarium avant (avec rallonge en place), plus un autre à l'arrière (un peu court). La commodité de circulation est remarquable, avec un large passavant et une coursive fort pratique vers la plage de bain. Bien que la console soit décalée sur tribord, le poste de pilotage lui-même, installé sur le côté gauche de celle-ci, se trouve dans l'axe du bateau. Le pilote en apprécie l'ergonomie : volant trois branches à bonne hauteur, manette de gaz encastrée à droite, vide-poche moulé sur le haut de console, tableau de bord très lisible, bon espace entre volant et banquette pour piloter debout confortablement (malgré l'absence d'appui fessier). Côté rangements, malgré la place allouée au moteur, le 650 EFB se montre généreux. Devant celui-ci, la soute arrière offre un grand caisson transversal, auxquels s'ajoutent deux coffres de bonne taille sous la console, un autre encore plus volumineux à l'avant et une baille à mouillage exemplaire par son volume et sa commodité. On y range facilement tout le matériel de bord (équipement de sécurité, coussins, effets personnels, etc.), et tout est pratique, sans échapper à quelques critiques… On aimerait par exemple un coffre long pour skis ou cannes pêche, ainsi qu'une table de cockpit, pas même proposée en option alors que l'espace entre la console et le coffre avant lui semble tout destiné (heureusement, l'importateur comble cette lacune à la demande). Enfin, l'équipement standard est bien pourvu et fonctionnel : réservoirs inox, direction hydraulique, feux de navigation et de mouillage, douche de pont, échelle de bain intégrée à la plate-forme arrière, marchepied d'étrave avec davier, taquets d'amarrage, etc. Parmi les options, le roll-bar polyester et le grand bimini qui va avec, bien conçus, sont conseillés pour les contrées ensoleillées.



photo Joker Boat Coaster 650


photo Joker Boat Coaster 650


photo Joker Boat Coaster 650


photo Joker Boat Coaster 650





Conclusion
Aussi élégant, bien fini et efficace que la version hors-bord dont il dérive, le nouveau Coaster 650 EFB démontre, s'il en est encore besoin, la parfaite maîtrise du constructeur italien. Sa classe, son design moderne sans effet de mode, son esprit marin, font de ce modèle une référence. Outre la superbe plage arrière que n'offre pas la version hors-bord, le diesel in-board apporte une autonomie hors du commun et une fluidité de navigation que les passagers apprécieront. Sûr et facile à piloter, il permet d'initier les jeunes au pilotage, sans risque.




04
06
05
02
03