Essai Capelli Tempest 626 Ivory

Un Capelli en smoking

Quand l'excellent Tempest 626 endosse son smoking, cela donne le Tempest 626 Ivory, une série limitée qui se distingue du «vulgum Capellus» par son flotteur ivoire, son équipement complet et sa finition rehaussée de teck. Outre cette présentation chic, le 626 Ivory n'oublie pas de faire valoir le tempérament sportif et le confort de son cockpit, qui restent ses atouts majeurs.

Texte Jacques Anglès – Photos Jacques Anglès & Philippe Leblond


 36 530 € avec Yamaha 150 ch 4T (tarif 2007)
 6.25 m
 20
 43,8 nds

Yamnov017-banniere_680x200-f80_100
Orca-logo_rvb

Paru dans le Pneumag n° 60 Juillet/Août 2007




Modèle emblématique de la gamme Tempest, le 625 avait déjà été discrètement relooké en 2006 en prenant l'appellation 626. Ce modèle n'était pourtant pas si vieillissant, mais Umberto Capelli, qui va toujours de l'avant, lui avait offert un design plus aiguisé (console edge-design, dossiers en accent circonflexe) et un bain de soleil agrandi. Toujours aussi dynamique, le chantier propose cette année une version Ivory en série limitée, d'autant plus séduisante qu'elle affiche un prix attractif. Les «plus» jouent à la fois sur le look et sur l'équipement. Pour le look : un élégant flotteur couleur Ivoire (d'où le nom de la série) avec renforts et double liston bleu marine, des plats bords en teck (flexiteek intachable), une sellerie spéciale assortie au boudin et un joli volant à cinq branches en teck verni. Pour l'équipement : un roll-bar inox rabattable, avec feux de navigation, et une douche. Ceci s'ajoute bien sûr à l'équipement standard déjà assez fourni, qui comprend notamment la direction hydraulique, une belle échelle de bain en inox et teck et la rallonge de bain de soleil-table de pique-nique. Le seul problème de cette série (trop) limitée est que, vu son succès, il n'en reste que de rares exemplaires disponibles. Heureusement, selon nos sources, elle sera très certainement reconduite sur les prochains salons nautiques. Donc, ne laissez pas passer l'occasion si vous êtes tenté, sinon il faudra vous rabattre sur les versions standards ou Luxe, à flotteur gris pâle.



Indépendamment de ce choix, le Tempest 626 est un des modèles les plus réussis de la marque et sans doute celui qui offre le meilleur ratio performances/confort, avec une taille et un poids permettant de sortir en sécurité par mer formée, tout en restant facilement transportable sur remorque.

Doté ici d'un Yamaha F-150 dont on apprécie une fois de plus l'exemplaire discrétion, le Tempest 626 réaffirme en mer les qualités qu'avaient révélé nos essais antérieurs (voir essai Tempest 625, Pneu Mag n°41), avec une position de pilotage confortable, que ce soit assis ou debout. Le dossier basculant de la banquette (hélas un peu étroite pour deux) fournit un bon appui fessier debout, la poignée de gaz tombe juste sous la main droite et le pare-brise assez haut est suffisamment protecteur. Nous préférerions tout de même un vrai leaning-post à la place de la banquette, avec un peu plus de largeur pour le copilote. Merci d'avance Monsieur Umberto !



Bien servi par la barre hydraulique, le 626 délivre un pilotage précis et vivant, avec une réactivité au trim permettant de bien aérer la carène à haute vitesse. Jugez-vous même : 43,8 nœuds en vitesse de pointe stabilisée ; pas mal pour un modèle à vocation avant tout familiale !



D'autant plus que la stabilité est au rendez-vous, même quand on trime à l'excès. Dans les vagues, la carène en V profond se pilote du bout des doigts et s'inscrit exactement dans les trajectoires choisies par le pilote. En virages, elle gîte assez peu mais ne décroche jamais, virant sans déraper sur moins de 30 m à plein gaz, ce qui implique de bien se tenir pour résister à la force centrifuge.

En revanche, on déclenche assez facilement la ventilation de l'hélice si l'on resserre trop le rayon de giration mais il faut préciser que Michel Dorée, distributeur marseillais de la marque avait adopté un montage moteur assez haut, favorisant les performances mais aussi la ventilation en virage serré. Plus intéressante est la vitesse de croisière : 23 à 30 nœuds entre 3 600 et 4 400 tr/mn, aux meilleurs rendements du moteur, avec un excellent confort pour les passagers. Cela nous amène à évoquer les places assises réellement utilisables en navigation (boudins exclus). Outre le pilote, on en dénombre trois sur la banquette arrière, de loin la plus confortable, une autre sur le siège avant de console (très bien) et deux à trois de plus sur la plate-forme avant (par mer calme), moins agréables car on tourne le dos à la marche. Total : sept à huit places, ce qui est le maximum raisonnable que l'on peut embarquer. On n'exploitera donc qu'exceptionnellement, et sur de brèves distances, la capacité autorisée de 12 personnes (sans oublier qu'il faut avoir à bord les brassières pour tout le monde).



Au mouillage, le cockpit est vraiment agréable, grâce à la facilité de circulation d'un bout à l'autre (deux passavants assez larges) et à la modularité de la partie avant. Celle-ci peut en effet prendre trois configurations : navigation (solarium réduit), farniente en installant l'allonge du solarium, ou pique-nique en utilisant cette allonge (repliée en deux) comme table de pique-nique. Ce serait d'ailleurs encore mieux si l'on pouvait utiliser l'allonge dépliée (merci au chantier d'étudier ce point). On appréciera aussi les rangements généreux : un grand coffre avant, une soute arrière profonde et deux coffres complémentaires sous la console et sous l'assise de pilotage. On y range sans problème tout le matériel de bord.



Dans l'ensemble, la fabrication est soignée et attentive aux détails, à l'image des portes d'équipets en teck, des loquets de coffres à tension réglable, ou du capot de soute maintenu par deux vérins. Il en va de même pour le flotteur à cinq compartiments, réalisé en tissu CR/CSM Orca 1670 décitex de Penel-Flipo, avec collages doublés par des bandes de renfort.



.



photo Capelli Tempest 626 Ivory


photo Capelli Tempest 626 Ivory


photo Capelli Tempest 626 Ivory





Conclusion
L'amélioration continue des modèles au fil des générations témoigne du dynamisme du chantier Capelli. Sans prétendre rivaliser avec certains modèles sophistiqués, le Tempest 626 Ivory propose un produit sérieux et assez séduisant, tout en se gardant des effets de mode. Certains lui reprocheront peut-être son design assez sage, nous préférons mettre l'accent sur ses solides qualités nautiques, ses excellentes performances et l'agrément de son grand cockpit. Toutes choses essentielles quand on projette d'embarquer famille et amis.




Maxi_05052008-154840app_cappelli
Maxi_05052008-154814moteur_cappelli
Maxi_05052008-154814dyn_cappelli Maxi_05052008-154814conc_cappelli Maxi_05052008-154840stat_cappelli