Essai Mar.sea SP 90

Un baroudeur pour tous

Sur une carène qui révèle dans la houle un solide tempérament marin, le Mar.Sea SP 90 propose un cockpit remarquablement polyvalent, apte à tous les programmes. Facile à transporter, n'exigeant pas un gros moteur, il a de quoi plaire à une large clientèle pour un budget raisonnable.

Texte et photos Jacques Anglès


 15 520 € sans moteur (tarif 2010)
 5.2 m
 10
 30,1 nds

Suzuki-gif-540x145
Orca-logo_rvb

Paru dans le Pneumag n° 77 Mai/Juin 2010




Solidement installé sur le marché du semi-rigide, Mar.Sea décline ses gammes sans fausse note, fidèle à une qualité qui ne se dément pas au fil des ans et à son credo de "l'évolution permanente". Le catalogue propose trois gammes, basées sur des carènes communes : les Open, basiques et aménageables à la carte, les SP (pour Sport), bien aménagés et polyvalents, et enfin les CM, pour Comfort (écrit à l'anglaise bien que 100 % italien), à finition haut de gamme, dans un esprit purement plaisance. Ultime évolution vers le luxe, les Firewake, super-ribs de 8 à 10 m, viennent coiffer le catalogue qui totalise plus de 30 modèles, en incluant les annexes. Le SP 90 est un modèle éprouvé, fraîchement rajeuni par un lifting esthétique et quelques améliorations de confort, à l'exemple de l'astucieux dossier basculant permettant de convertir instantanément la banquette arrière en leaning-post. Simple mais il fallait y penser ! Côté fabrication, c'est du soigné. Le flotteur, à cinq compartiments, est bien sûr en CR/CSM, protégé sur l'extérieur par un liston épais qui englobe les extrémités arrière du flotteur, et pourvu de nombreuses poignées en sangle. Notez que la présentation a été améliorée tout récemment, avec un flotteur blanc et gris, au lieu du gris clair uni du modèle essayé. Rien à redire sur le polyester, de belle facture et pas trop envahissant, ce qui permet d'afficher un poids inférieur à la moyenne sans compromis sur la robustesse. L'accastillage est de qualité, de même que les selleries blanches, bien faites et assez fermes. On appréciera aussi l’antidérapant efficace, y compris sur le "nez de proue". En revanche, le drainage du cockpit est médiocre, faute d’un bon puisard… Le pont, original dans son agencement, se particularise par un mini-cockpit derrière la banquette de pilotage. Les pêcheurs apprécieront à coup sûr cette zone facile d’accès (par un passage de plain-pied) et dotée d’un banc biplace tourné vers l’arrière, afin de surveiller les lignes sans se tordre le cou (un coussin y serait toutefois bienvenu). Cette disposition, avec coursive continue de l’avant à l’arrière, a en outre le mérite de faciliter la circulation, ainsi que l’accès à l’échelle de bain. Le constructeur n’a donc pas oublié le programme familial… ni le farniente dans les criques, avec un super solarium, long de 2,10 m, une fois l’extension en place ! Seul regret, la rallonge, pliable pour faciliter le rangement, ne peut servir de table. Le poste de pilotage, ne suscite en revanche aucune critique, et l’on se félicite du confort de pilotage debout que procure le dossier convertible en leaning-post. Seule réserve, le copilote n’est pas abrité par la console (on ne peut pas tout avoir sur un 5,20 m !).

Pour ce test, c’est un 75 ch Honda qui orne le tableau arrière, bien loin de la puissance maximale autorisée (120 ch). En sortant du port de Cassis, nous sommes "cueillis" par une mer désordonnée et cassante, résultant du croisement de deux houles et du ressac que renvoient les falaises. Impossible de lire les vagues tant les mouvements sont chaotiques, mais force est de reconnaître que le SP90 se tire avec brio de ces conditions délicates. Rapide au déjaugeage, il se cabre légèrement avant de reprendre une assiette pratiquement horizontale. On apprécie alors ses capacités de franchissement, même si le boudin rappelle parfois sa présence lorsqu'une vague inattendue le frappe par le travers. On met également à son actif le bon centrage des poids, avec réservoir au centre de gravité et poste de pilotage relativement avancé, ce qui contribue à l'équilibre dans la mer formée. Bref, ça passe, avec un confort étonnant au regard de la taille modeste de notre esquif et de l'état de la mer. Nous filons 20 nœuds sans martyriser notre passagère du moment et, autre bon point, sans recevoir d'embruns au poste de pilotage. 20 nœuds dans ces conditions avec seulement 75 chevaux, et ceci en régime économique, voilà un chiffre qui suffit à mettre en lumière les qualités dynamiques de la carène, avec un pilotage précis et ludique, et une rigidité structurelle rassurante. Nous pousserons donc un peu plus la manette des gaz, jusqu'à dépasser 30 nœuds en mode "voltigeur", la prudence incitant alors à lever le pied : pas question de prendre la cabane sur la tête ! Ce chrono, obtenu à 5 000 tours/minute, confirme en tout cas la vélocité de cette excellente carène, sur laquelle nous avions déjà inscrit près de 36 nœuds dans un bon clapot, avec un moteur de même puissance. Et un confrère aurait, paraît-il, accroché 39 nœuds par temps calme. Donc, soyez-en sûrs, le 75 chevaux suffit amplement à ce modèle, en précisant que les performances par beau temps seront sans aucun doute supérieures à celles relevés ici, compte tenu des conditions difficiles (comptez à coup sûr 2 à 4 nœuds de plus). Avec un 90 ch, ce Mar.Sea devrait révéler un caractère hautement sportif, et il sera probablement à la limite du conduisible avec un 115 ch, ce que nous ne recommanderons pas.

.



photo Mar.sea SP 90


photo Mar.sea SP 90


photo Mar.sea SP 90





CONCLUSION
Vélocité, tenue de mer et plaisir de pilotage sont les qualités premières de ce modèle, qui signe des performances sportives sans demander beaucoup de chevaux. Un avantage que l’on appréciera à sa juste mesure au moment d’acheter le moteur. Son autre atout, c’est le mini-cockpit arrière, bonne idée pour la pêche comme pour l’utilisation familiale en tant que zone de bain. Ajoutez des rangements pratiques, une fabrication de qualité, et vous aurez le portrait d’un canot très convaincant.




Maxi_08102010-1322116
Maxi_08102010-1322114 Maxi_08102010-1322115 Maxi_08102010-1322284 Maxi_08102010-1322283