Essai Northstar 550 RX

Northstar 550 RX le juste milieu ?

Déjà forte de 25 modèles, la famille du chantier turc accueille trois nouveaux pensionnaires dotés d'un solide appétit marin. En outre, ces trois semi-rigides de 4,90m, 5,50 m et 7 m, bénéficient d'une qualité de construction remarquable et d'un prix attractif. Reste que la conception et le design sont, eux, perfectibles… à l'essai, également, un prototype diesel destiné à la Marine, à même d'intéresser les plaisanciers en quête d'une unité endurante.

Texte et photos Philippe Leblond


 19 219 € sans moteur (tarif 2016)
 5.5 m
 10
 35,2 nds

Suzuki-gif-540x145
Orca-logo_rvb

Paru dans le Pneumag n° 78 Septembre/Octobre 2010




C'est sans doute le plus réussi des trois nouveaux Northstar en matière de style et de conception. Mis à part le dessin du pare-brise (on retrouve le même sur le 700 LX). Son profil est matérialisé par un flotteur bleu marine mat, et le dossier de la banquette sculpté façon appui-tête (mais il n'en n'a pas la fonction) lui donne de la personnalité. Autre bon point, la circulation dans le cockpit facilité par la console rejetée sur tribord, mais un accès aux plates-formes arrière moins commode, du fait d'un solide roll-bar à l'utilité discutable sur un semi-rigide de cette taille. Par contre, la partie avant est très bien conçue : un énorme coffre gel-coaté, prolongé par un équipet latéral permettant ainsi d'embarquer des objets longs (skis, gaffe, cannes), et monte suffisamment haut pour générer une plus grande surface de bain de soleil (218 x 121 cm). En cas de mouillage nocturne, un éclairage de courtoisie à leds (comme sur le 700 LX) apporte une touche chaleureuse. Dans la pointe, on trouve un grand coffre à mouillage, lui aussi doté d'un joint de couvercle pour amortir les chocs. Notez bien que notre bateau d'essai n'était pas encore équipé de sa delphinière en polyester qui fait partie de la dotation standard… La conception générale est assez convaincante, mais il est dommage que la position de pilotage debout soit pénalisée par un espace trop limité pour bien prendre ses appuis, la console empiétant trop sur le flotteur tribord. Cela n'empêche pas, le 550 LX d'exprimer un tempérament assez sportif, offrant un réel plaisir à son barreur. Le choix du Mercury 90 ch 2-temps va dans ce sens avec un punch qui permet de se retrouver au planning en moins de trois secondes et d'accrocher les 35 nds, à deux avec le plein de carburant. L'équilibre de la carène est satisfaisant, passant sans encombre dans le gros clapot, à condition de bien gérer les gaz face au vent, car dépourvu de sa delphinière, le 590 LX s'avère un peu léger du nez. Si en virage, la précision de barre et le grip sont appréciables, le fait que le bateau passe presque à plat oblige à se cramponner pour rester à sa place. Mais, tel quel, ce semi-rigide de milieu de gamme s'avère un bon choix pour une petite famille en quête de criques ensoleillées, ou adepte de glisse tractée, pour laquelle les 90 chevaux s'avèrent bien suffisants. .



photo Northstar 550 RX


photo Northstar 550 RX





Zoom_maxi_06012011-1515512
Zoom_maxi_06012011-1515513