Essai Mercury Inflatable Boats 430 HD XS

Pour vacances itinérantes

Les pneumatiques traditionnels conservent leurs inconditionnels, au rang desquels des plaisanciers épris de liberté. Pas besoin de place de port, en effet, pour jouir des plaisirs de ce robuste canot familial à plancher alu. Pratique à transporter, il peut se mettre à l'eau n'importe où.

Texte et photos Philippe Leblond


 4 635 € avec Mercury 30 ch 2T (tarif 2006)
 4.3 m
 8
 22 nds

Mercury-deals-2017_small-engines_web-banner_570x145_jpeg
Orca-logo_rvb

Paru dans le Pneumag n° 55 Septembre/Octobre 2006




Bien sûr, le bon vieux 30 ch 2-temps à carbus, vibrant et crachotant de la fumée n'est pas des plus agréables en manœuvre au ralenti, mais il a le mérite d'être bien plus léger sur le tableau arrière que le 4T de même marque et de même puissance, avec 51 kg contre 98 ! Et comme il est encore 29 kg moins lourd que le 25 ch 4T, il nous semble être un choix qui s'impose sur un pneumatique à fond souple, pour lequel le facteur poids reste déterminant, tant en navigation que pour le transport. En outre, la puissance de 30 chevaux, qui est la valeur maxi inscrite sur la fiche technique du 430 XS-HD, reste nécessaire pour naviguer à bonne allure avec du chargement, ou des passagers. Il nous a permis d'atteindre 22 nds maxi, ce qui situe la fourchette des vitesses de croisière entre 12 et 17 nœuds, environ. à 13 nœuds, par exemple, le Quicksilver glisse bien et le Mercury ronronne encore gentiment. Bine qu'il existe une option commandes à distance, le pilotage en barre franche s'impose naturellement à bord de ce poids léger, qui s'avère maniable et vif. Que ce soit en virage ou en ligne droite, à plein régime, les 30 chevaux sont bien acceptés par ce pneu dont le plancher alu, supporté par une quille gonflable, fait preuve d'une bonne rigidité. Le passage dans le clapot n'est pas le point fort de ce genre d'embarcation, mais le flotteur de gros diamètre, amortissant un peu les chocs, restitue une part de confort qui est la bienvenue. Les saisines en cordelette permettent de se tenir efficacement assis sur les boudins, mais il faudra se méfier du manque d’adhérence de ce type de plancher lorsqu’il est mouillé… Avec le 30 ch 2-temps, l’initiation au ski est envisageable, pour laquelle le sillage très plat du Quicksilver sera un atout. Au déjaugeage, le Quicksilver sera aidé par ses cônes de flotteurs asymétriques qui lui confèrent une longueur à la flottaison accrue. Loin de la débauche d’équipement qui caractérise les semi-rigides, le 430 HD-XS s’en tient à un agencement de type utilitaire, à l’enseigne de son grand frère, le 530 HD-XS (essai dans Pneu Mag 53). Le plancher bien dégagé offre une surface utile appréciable pour circuler à bord au mouillage, où l’on appréciera la remarquable stabilité de forme de ce type de bateau. La présence d’anneaux D sur les flotteurs permettra d’arrimer les sacs étanches de l’équipage tandis que le banc de nage dispose de fixations à deux emplacements différents, offrant la possibilité de répartir les charges à l’intérieur du cockpit, notamment pour améliorer l’assiette au déjaugeage ou par vent de face. Les pagaies (il n’y a pas de dames de nages) à manche alu et pelle plastique sont « scratchés » à la base des flotteurs, côté cockpit, à portée de main et bien maintenues à leur place. Par contre, on peut se montrer critique quant à l’absence (même parmi les options) de sangles de fixation pour maintenir la nourrice de carburant. Dans un autre registre, les poignées de portage mériteraient d’être améliorées, car il est difficile d’y passer la main, en l’état actuel. Mais tel quel, le 430 XS-HD peut être un compagnon très pratique pour les vacances d’une famille itinérante. Compact, une fois rangé dans son sac, il peut tenir dans le coffre d’un break ou d’un 4x4, en compagnie de son moteur à arbre court. .



photo Mercury Inflatable Boats  430 HD XS


photo Mercury Inflatable Boats  430 HD XS





Maxi_07052008-141424aime Maxi_07052008-141424perf