Essai Selva D 650 Family Special

L’esprit de famille

Accueillant, le D.650 Family ? C’est peu de le dire, tant son cockpit est dédié au confort d’un équipage familial, avec une foule de places assises, deux beaux solariums et de nombreux rangements. Ses qualités dynamiques et l’agrément de pilotage font le reste.

Texte et photos Philippe Leblond


 49 930 € avec Selva XSR 150 ch 4T
 6.58 m
 12
 42,1 nds

Orca-logo_rvb

Essai paru le 14/03/2018

Fiche technique

Longueur 6,58 m
Largeur 2,65 m
Diam. maxi des flotteurs 60 cm
Nbre de compartiments 5
Puissance maxi 175 ch (129 kW)
Puissance conseillée par Pneumag 150 - 175 ch
Poids sans moteur 540 kg
Rapport poids/puissance 5 kg/ch (avec le moteur de l’essai)
Nombre de personnes 12
Couchage 0
Charge utile 1350 kg
Matériau flotteurs CR/CSM Orca 1 100 décitex
Capacité carburant 150 l
Catégorie CE C
Constructeur Selva Marine (Italie)
Importateur Sébastien Chevalier (83 – Les Issambres)
Droits annuels sur la coque exempté
Droits annuels sur le(s) moteur(s) exempté



Au sein de la gamme pléthorique des semi-rigides produits par Selva Marine, le nouveau D.650 Family appartient à la série Evolution Line, qui reste la ligne de référence du chantier italien, avec pas moins de 11 modèles (de 4,70 m à 8 m) dédiés aux loisirs nautiques en famille. Vendu en package avec les hors-bord Selva, ou sans moteur (33 320 €), le D.650 Family est doté de flotteurs en tissu Orca (un élastomère de référence pour la confection des tubes) impeccablement assemblés autour d’une coque polyester avec pont contre-moulé, dont le design a été quelque peu « durci » pour présenter une ligne plus anguleuse, plus moderne que celle de son prédécesseur. Léger, le Selva est facile à mettre à l’eau ou à hisser sur sa remorque. En revanche, son transport par la route nécessitera un léger dégonflage des flotteurs afin de perdre 5 cm de chaque côté. Embarquons pour inspecter plus en détail ce cockpit accueillant…     



Au ponton



Pas besoin d’une grande perspicacité pour comprendre que le D.650 Family est caractéristique de l’école italienne, laquelle est passée maîtresse dans l’art de produire des semi-rigides dédiés à la promenade côtière et aux mouillages ensoleillés. Activité hautement familiale le long des côte méditerranéennes, pour laquelle le nouveau Selva est taillé sur mesure. Nous en voulons pour preuve son plan de pont qui laisse la part belle au confort avec de nombreuses places assises (quatre à six sur la banquette arrière, deux sur le leaning-post, plus deux places « enfants » sur l’avant de la console), de nombreux coffres (soute arrière et coffres sous la banquette, leaning-post et console, grand coffre avant plus baille à mouillage) et deux grands solariums (181 x 135 cm à la proue, 108 x 166 cm à la poupe). De quoi permettre à quatre ou cinq passagers une séance de bronzage collective. Autre temps fort à l’occasion du temps passé au mouillage : l’apéritif ou le pique-nique. Là encore, Selva Marine fait bien les chose en dotant le Family d’un carré de poupe digne d’un semi-rigide de plus de sept mètres. L’extension du bain de soleil fait office de grande table, à l’aide d’un pied réglable en hauteur (un peu fastidieux à visser !), autour de laquelle peuvent s’installer six convives ! Un mot au passage pour regretter que les selleries ne soient pas plus dodues, que ce soit pour s’asseoir ou pour le bain de soleil… On notera également que l’embase du pied de table est en plastique, tout comme les deux vide-vite du cockpit, situés à la base de la banquette arrière. Pour ce qui est du polyester aussi, Selva construit léger, comme l’atteste le poids (plume) du Family : 540 kg. La capacité de rangement est elle aussi en rapport avec l’activité, et il n’y aura pas de souci pour stocker l’armement de sécurité, les affaires de l’équipage et les coussins. Petite remarque : si les couvercles de coffres sont amortis par des joints de caoutchouc pour éviter les bruits parasites en navigation (bien vu), certains d’entre eux sont dépourvus de vérins ou de ressorts de maintien en position ouverte (attention aux doigts des jeunes enfants !).   



Autre critère d’importance : les déplacements sur le pont. Le Family s’en tire avec les honneurs, compte tenu de la place accordée aux équipements de confort. En l’absence de passage latéral arrière, l’accès à la zone de baignade se fait assez facilement en enjambant le petit dossier de la banquette, le haut roll-bar inox n’obligeant pas à se courber en deux. Les plates-formes rapportées sur le tableau arrière (l’échelle est incrustée dans celle de bâbord avec douchette à portée de main) sont assez spacieuses. Par ailleurs, les passavants le long du poste de pilotage affichent une largeur de 29 cm, bien que ce dernier soit biplace. La facilité de circulation est donc préservée. Bon point aussi pour les taquets bien placés et la discrétion de la petite delphinière avec davier qui ne plombe pas la ligne du Selva. Concernant le tableau de bord, qui n’est pas des plus spacieux, on aurait préféré un boîtier pupitre plutôt que ce boîtier latéral installé dans une niche à droite du volant et qui prend davantage de place. Il ne sera pas possible d’intégrer un combiné GPS/sondeur, mais la stéréo oui.



En mer



En navigation aussi, le 650 Family se montre à son avantage. Dans le golfe de Saint-Florent, où siège le revendeur corse (Saint-Florent Marine), il nous a convaincu tant par l’homogénéité de son comportement que par le niveau de ses performances. Il est vrai qu’il disposait du très nerveux (pour un quatre temps) Killer Whale, dans sa version XSR. Selon Selva Marine, qui « dope » certains de ses hors-bord et les badges « XSR », le travail effectué sur la cartographie de l’injection leur octroie une poignée de chevaux supplémentaires. Ainsi, le 150 ch de base sortirait aux alentours de 165 chevaux. Ce qui nous amène près des 175 chevaux homologués pour ce bateau comme puissance maxi. Et, il n’y a pas à dire, le Killer Whale 115 XSR fait le job ! Forte accélération pour passer de l’arrêt à 20 nœuds (3’’7 seulement !), remises de gaz vigoureuses en sortie de virage, V-max de 42 nœuds malgré une hélice alu et une température à l’ombre de 30°… Côté consommation, les chiffres sont assez satisfaisants avec 23 l/h à 3 500 tr/min, soit 24,8 nœuds (l’allure idéale pour ce semi-rigide), et 37 l/h à 4 500 tr/min et 34 nœuds. A ces régimes les rendements sont intéressants puisque voisin du mille parcouru par litre consommé (1,08 m/l et 0,92 m/l). De quoi profiter du confort de la carène pour de longues balades, car comme nous l’avons constaté, la carène du Selva passe en douceur dans un clapot de 50 à 60 cm, et sans mouiller ses occupants sous une brise de 3 beauforts.



Si les passagers apprécient le confort, le pilote se fait également plaisir avec un ensemble réactif. Sensible (mais sans excès) aux réglages de trim, le Family navigue bien déjaugé, mais sans amorce de roulis à la vitesse maxi, et se montre précis à la barre, comme dans les courbes où il est capable de virer fort et court, malgré une gîte intérieure modérée. En sortie de virage, la motricité est intacte et le 150 XSR relance énergiquement. A la lecture de la fiche des tarifs, on constate que le Family est aussi proposé avec un Selva Swordfish 115 ch 4T, standard ou XSR (45 910 € et 46 250 €). Une puissance qui fera aussi l’affaire, à la condition que le bateau ne navigue pas trop chargé, surtout avec le 115 ch standard.



 



 



photo Selva D 650 Family Special


photo Selva D 650 Family Special


photo Selva D 650 Family Special


photo Selva D 650 Family Special


photo Selva D 650 Family Special


photo Selva D 650 Family Special


photo Selva D 650 Family Special


photo Selva D 650 Family Special





Qualité de réalisation      

Comportement        

Performances        

Equipement      

Adéquation programme        

Rapport qualite/prix      

Le comportement homogène
Les performances de bon niveau
Le carré convivial à l’arrière
La capacité de rangement
Le tableau de bord exigu
Les capots des coffres arrière dépourvus de vérins à gaz
L’ouverture étroite du coffre à mouillage
Les coussins fermes et minces

Face a la concurrence…

Modéle 65 Sport Tempest 650 Open 650 Touring
Marque BSC (Italie) Capelli (Italie) Predator (Italie)
Imporlation Réseau de revendeurs Yamaha Motor France (95 – Saint-Ouen l’Aumône) MGI Nautic (83 – Hyères)
Longueur 6,65 x 2,80 m 6,50 x 2,67 m 6,50 x 2,67 m
Nb de personnes 12 12 10
Matériau flotteur CR/CSM CR/CSM CR/CSM
Prix 35 220 € (sans moteur) 44 820 € avec Yamaha 175 ch 30 330 € (sans moteur)
PERFORMANCES
Vitesse maxi 42,1 nds à 5 500 tr/min
Vitesse de croisière rapide 34 nds à 4 500 tr/min
Vitesse de croisière economique 24,8 nds à 3 500 tr/min
Temps de jaugeage 3,8 secondes
Accélération de 0 a 20 nds 3,7 secondes
Vitesse minimale d’hydroplanage 14 nds à 2 300 tr/min
Consommation en usage courant (estimation) 15 l/h
Autonomie en usage courant (estimation) 9 h
Hélice de l'essai alu 3 pales