Essai Valiant 550 Classic

Le package qui va (très) bien

Il n'aura pas fallu longtemps à Valiant pour recomposer une gamme plaisance attractive, après l'abandon de son usine portugaise, au profit de son partenariat avec Arimar. Nous avons eu la chance de pouvoir tester, dans la houle du Cap d'Agde, les cinq nouveaux modèles de la série Classic. Etat des lieux.

Texte et photos Philippe Leblond


 22 710 € avec Mercury 80 ch 4T (tarif 2016)
 5.33 m
 9
 35,2 nds
Banniere_axa

Orca-logo_rvb

Paru dans le Pneumag n° 93 Janvier/Février 2013



Après la présentation l'an passé, des séries Comfort et Sport puis, plus récemment, des deux Fishing 630 et 760 au Grand Pavois de La Rochelle, c'est au tour de la gamme Classic d'avoir les honneurs de la presse nautique. Organisés à partir de l'immense port de plaisance de Cap d'Agde, ces essais en mer nous ont permis de mieux faire connaissance avec les Valiant que nous avions pu découvrir sur le terre-plein du Grand Pavois, en septembre. Des modèles élaborés à partir de carènes Arimar (gammes Stile et Premium). Entre la gamme Comfort et la nouvelle gamme Classic, la différence réside dans l'adoption de flotteurs à tissu élastomère (de type Néoprène/Hypalon), en lieu et place du plastomère (PVC de Melher Haku). Le choix de Valiant, s'est porté sur de l'Orca 1 100 décitex (500, 550 et 580 Classic) ou 1 670 décitex (630 et 685 Classic), une référence en la matière.
Déjà pourvus de nombreuses places assises et de surfaces de bain de soleil, les Classic, conçus pour les sorties en famille ou entre amis, se voient proposer de nombreux équipements bien en phase avec le programme visé, à dominante de balade, baignade et farniente. Pour ce qui est nos bateaux d'essai, dotés d'aides électroniques à la navigation, sachez que celles-ci n'en figurent pas moins sur la liste des options. Il est cependant bien tentant d'y céder car, ainsi pourvus, ces Valiant sont vraiment complets pour répondre au mieux à leur cahier des charges.
Avant de vous laisser découvrir le résultat de ces essais, précisons que toutes nos mesures de performances ont été réalisées par des conditions météo favorables et sur un plan d'eau lisse, à savoir dans le vaste avant-port de Cap d'Agde, grâce à la compréhension et à la permission du capitaine du port, que nous remercions au passage. Sur un plan plus technique, précisons que la hauteur de montage moteur était de type "plaisance" (trou n°3), pour tous les bateaux de l'essai.
Au ponton :
Très comparable à son petit frère, au plan esthétique et dans son aménagement de pont, le 550 Classic est doté de la même console de pilotage excentrée sur tribord, de la même banquette se déployant en un petit solarium (dimensions identiques), ceci notamment en raison de sa largeur intérieure équivalente. Par contre, il gagne 30 cm de longueur intérieure, qui lui autorisent des petites plates-formes de bain intégrées, de part et d'autre du bac moteur et, surtout, une soute arrière plus généreuse ainsi qu'une embase de fixation pour le mât de ski inox optionnel… A bord, les déplacements sont aisés, bénéficiant du large passavant bâbord et d'un antidérapant type pointe de diamant efficace (le même sur tous les Classic). La position de conduite debout, comme à bord du 500, est efficace, mais l'absence d'assise en position leaning-post, ne permet pas de prendre appui. Le tableau de bord est bien agencé, avec un compas dans l'axe de vision du pilote, et réservant même une place au centre pour l'intégration d'un combiné GPS-sondeur, d'une VHF fixe et d'un poste CD/MP3 (Fusion). Par ailleurs, lors de l'essai nous avons déploré la sellerie trop ferme à notre goût, et des retours d'eau sur le plancher, lors des ralentissements. Bien que les vide-vite évacuent rapidement cette eau, c'est gênant… Des clapets anti-retour seraient les bienvenus.
En navigation :
Au plan du comportement, c'est à coup sûr la bonne surprise de cet essai de la gamme Classic. Le 550 n'est pas le plus grand, ni le plus performant, mais à son échelle, c'est celui qui nous a le plus impressionnés. Déjaugeant plutôt aisément, accélérant énergiquement, il atteint rapidement sa vitesse maxi de 35 nds, un bon chiffre si l'on tient compte de la puissance installée, et se montre capable d'hydroplaner à moins de 10 noeuds. Réactif, tout en étant très facile de prise en main, il n'a pas besoin de plus de 80 chevaux pour contenter son pilote et assurer l'intégralité de son programme : balade en famille (excellent rendement aux allures de croisière et plus particulièrement à 4 000 tr/min, avec 1,72 mille par litre à 22,4 nœuds) et glisse tractée… voire plus si affinité. Mais, c'est surtout le confort et la sécurité affichés en mer ouverte qui nous a séduits. Très bien équilibré, son assiette est imperturbable dans des sauts sur de la houle de 70 à 80 cm (le lendemain, elle culminera à deux mètres mais sera paradoxalement plus facile), où il retombe en souplesse. Cette carène pardonne beaucoup : réglages de trim caricaturaux, coups de barre intempestifs, virages brutaux… Aucun souci, le 550 Classic retombe toujours sur "ses pattes". Ce bateau a l'adresse d'un chat !



photo Valiant 550 Classic


photo Valiant 550 Classic


photo Valiant 550 Classic


photo Valiant 550 Classic





PRINCIPALES OPTIONS : EXTENSION SOLARIUM AV : 350 € - BIMINI : 390 € - DOUCHETTE DE PONT : 540 €




V550