Essai Zodiac PRO 650 Open Vendee Globe

Roi de la polyvalence

Zodiac met en vente les 60 modèles estampillés "Vendée Globe" qui ont servi à l'encadrement sécurité du départ de la plus fameuse des courses en solitaire (voir notre reportage dans ce numéro). Se procurer l'un d'eux, c'est combiner l'achat d'un package adapté à tous les usages, et la satisfaction de s'offrir un exemplaire millésimé.

Texte et photos Philippe Leblond


 29 296 € sans moteur (tarif 2016)
 6.5 m
 13
 42 nds avec Yamaha 150 ch 4T

Suzuki-gif-540x145
Orca-logo_rvb

Paru dans le Pneumag n° 69 janvier/février 2009




Voilà un modèle qui a bientôt dix ans, mais qui reste totalement d'actualité. Il faut dire qu'il a fière allure dans sa livrée "Vendée Globe", avec ses flotteurs siglés alternant le bleu marine et le blanc crème. Au passage, on notera la numérotation spécifique à cette série limitée de soixante exemplaires, frappée sur le nez, les cônes de flotteurs et le capot moteur. Pour le reste, il est conforme au modèle standard, dont certains d'entre-vous ont pu lire l'essai dans Pneumatique Magazine n°15. Voilà qui ne nous rajeunit pas, et pourtant le plaisir de prendre les commandes du Pro 650 Open reste le même. Voilà un bateau au comportement franc et marin, mais qui réclame, lorsqu'on est seul à bord et à lège, un peu de savoir-faire pour le mener au maximum de ses possibilités. Principale raison, un équilibre latéral pas toujours facile à tenir. à basse vitesse, il faut un peu de trim positif pour le redresser, sinon, il penche sur bâbord. Et à pleine vitesse, si l'on trime franchement, le roulis s'installe… Par ailleurs, lors des sauts de vague, il faut un timing parfait à l'accélérateur, pour le replaquer bien droit sur sa quille. Un léger retard dans la remise de gaz, et il s'incline un peu sur la gauche… ou la droite, cela dépend. Un petit caprice qui s'atténue bien lorsque le bateau chargé. Le Yamaha F150, puissance exclusive sur ce package, lui suffit pour exprimer son potentiel de vitesse (42 nœuds au régime maxi) et lui donne un sacré tempérament. Aucun regret quant à ne pas disposer de la puissance maxi autorisée (175 ch). Léger, le Pro 650 déjauge comme une balle, grâce à un cabrage modéré. La vitesse maxi est rapidement atteinte, et les relances en sortie de virage sont énergiques sans être brutales, le moteur faisant preuve de souplesse. L'absence de ventilation en sortie de courbe est appréciable, et l'on prend un certain plaisir à le "balancer" franchement en entrée de virage, et à tracer des trajectoires précises, malgré un peu de survirage en sortie quand on remet toute la puissance d'un coup. Autre point positif, le Pro 650 signe son meilleur rendement à 4 000 tr/mn, soit à 24 nds, le régime de croisière idéal pour un moteur dont le maxi se situe à 6 000 tr/mn. à cette allure, la carène travaille bien dans ses lignes et la sonorité est encore discrète. Le confort dans le clapot et la forte houle est tout à l'avantage de ce semi-rigide aux aptitudes marines et sportives indéniables. On l'a dit en préambule, le Pro 650 Open est l'archétype du semi-rigide polyvalent. Son caractère marin s'exprime aussi dans l'agencement du cockpit, sans fioritures mais assez complet et surtout bien pensé. Le moulage polyester de la poupe reçoit les taquets inox, le support de feux de navigation, et le dossier de la banquette. Lorsque celui-ci n'est pas à poste, il libère quatre supports de cannes à pêche en inox ! Il est aussi possible d'y fixer l'option mât de ski. La banquette triplace occupe toute la largeur et se signale par une base originale. Ici, pas de grand coffre comme chez les concurrents, mais une glacière Igloo Marine amovible, au centre, tandis que les coussins latéraux recouvrent deux coffrets avec bac extractible, parfaits pour y déposer du matériel humide, ou les poissons de votre pêche (pas trop grands les poissons !). N'oublions pas, de part et d'autre, les supports de verres moulés dans le socle de la banquette. Au centre, le poste de pilotage est composé d'un leaning-post Birdsale, doté d'une robuste armature inox. L'assise bascule vers l'avant pour libérer un rangement bien au sec. Une main courante entoure l'assise du pilote, permettant aux passagers de naviguer debout quand l'état de la mer l'exige. Cette main courante supporte quatre autres porte-cannes inox, témoins que Zodiac a bien pris en compte l'activité pêche. La position de conduite est presque idéale, que l'on soit debout ou assis, ce qui est suffisamment rare pour être signalé. Il manque juste à la console d'être un peu évidée au niveau des genoux du pilote. Celle-ci offre par contre un bon volume de rangement sur deux niveaux, celui du haut garantissant la tenue au sec des affaires personnelles. La partie basse accessible par basculement de ladite console, montée sur charnières, comporte un profond rangement, au-dessus du réservoir. Sur la face avant, une petite trappe permet d'accéder à la poire d'amorçage. à l'abri du pare-brise, ceint d'une main courante à anses, le tableau de bord réserve un large espace pour l'électronique de navigation. La partie avant peut recevoir une rallonge de solarium. Le matelas prendra place sur le grand coffre avant, divisé en trois : bac amovible, bac de rétention pour les débordements d'essence autour du nable de remplissage, puits de mouillage. Sur le nez, un petit socle en polyester avec taquet inox est là pour garantir un mouillage de bonne tenue. .



photo Zodiac PRO 650 Open Vendee Globe


photo Zodiac PRO 650 Open Vendee Globe





Maxi_04062009-162219image_6
Maxi_04062009-162219image_7