Essai Avon Adventure 620 Open

Un modèle tuné chasse

Performant et marin en navigation, simple et fonctionnel par son agencement, l'Adventure 620 est le type même de semi-rigide du plaisancier actif. Le modèle que nous avons essayé appartient au chasseur sous-marin Christian André. Il a bénéficié de quelques aménagements spécifiques, destinés à l'adapter encore mieux à cette activité.

Texte et photos Philippe Leblond


 13 101 € sans moteur (tarif 2005)
 6.2 m
 12
 42 nds

6236suzukimarine570x143
Orca-logo_rvb

Paru dans le Pneumag n° 48 Juillet/Août 2005




Bien qu'appartenant, depuis 1998, au groupe Zodiac International, le manufacturier du Pays de Galles continue de produire des semi-rigides, en Néoprène/Hypalon, répondant à des programmes sportifs. Doté d'une carène en V évolutif au profil agressif, et d'un cockpit plutôt spartiate à la base, l'Adventure 620 est l'un de ses modèles phares. Le flotteur haut placé qui induit, en l'absence de fond contremoulé (pas de coffre sous le plancher), un cockpit plutôt profond, procure une sensation de sécurité. Dépourvu de solarium et autres banquettes, il offre une liberté de circulation appréciable. Les deux nables de fort diamètre, situés à la base de son tableau arrière, d'où jaillissent deux renforts stratifiés en forme d'équerres, sont là pour assurer une vidange rapide du cockpit. Les deux « manches »(dans le même tissu que le flotteur) qui empêchent les retours d'eau à l'arrêt, sont relevées à l'aide de taquets coinceurs de belle qualité. La baille à mouillage, située dans la pointe avant, est le seul élément moulé d'une pièce avec le polyester du plancher (contre-plaqué marine stratifié). Ce plancher vient donc fermer un volume intérieur modeste, ce qui explique la capacité limitée du réservoir fixe (85 l). Les saisines, en forme de brides (pas ergonomiques), courent sur la face des flotteurs, protégés par une double bande antiragage.Ne cherchez pas, l'Adventure 620 Open ne figure pas au catalogue Avon avec cet équipement !Le « Seigneur des épaves », nom de baptême du bateau de Christian André (lire dans le dernier numéro de Pneu Mag), a été optimisé en vue de la chasse sous-marine. C'est ainsi, que le plongeur normand a fait placer, à la base du flotteur bâbord, un coffre en polyester tout en longueur pour enfermer ses fusils. La console aussi n'est pas standard. Il a remplacé le pare-brise par un module en polyester permettant de placer toute l'électronique de navigation nécessaire. Par ailleurs, le leaning-post ne provient pas de chez Avon (celui du catalogue est plus volumineux) mais de chez Zodiac. C’est celui, très apprécié, du Pro 650, avec son assise rembourrée, dotée d’un bac, d’un cale-pied, ainsi que de supports de cannes à pêche. La position de conduite est bonne tant debout qu’assis. Le boîtier de commande latéral est fixé sur une robuste équerre en inox. Et pour finir, Christian a fait installer un système de rinçage à l’eau de mer, de manière à vider et nettoyer les poissons avant le retour au port.

Pour ce qui est du comportement marin, pas de mauvaise surprise. Avon possède suffisamment d’expérience dans ce domaine pour offrir un bateau aux qualités dynamiques de haut niveau. La carène est vive mais stable, tant à l’arrêt qu’en marche. Elle enroule les virages avec une grande aisance, grâce à une gîte intérieure très prononcée, sous l’action douce et précise de la direction hydraulique (Lecomble & Schmitt) calibrée pour 300 ch. Malgré cela, même en remettant les gaz violemment en sortie de virage, nous ne sommes pas parvenus à faire ventiler l’hélice. La quête de la vitesse maxi (42 nds quand même !) est sans histoire : le trim (un peu lent à actionner) ne provoque pas de roulis à plein régime. En revanche, le déjaugeage, marqué par un cabrage loin d’être excessif, n’est pas des plus rapides. Cela nous fait penser que l’esprit sportif de ce bateau serait mieux mis en évidence avec un hors-bord 2-temps, plus nerveux. Autre petite critique : un léger manque de souplesse dans le gros clapot (50 à 80cm) à l’allure de croisière (26 nds). La carène semble mieux à son affaire, trimée et dans les hauts régimes, même si la navigation à 4 000 tr/mn s’avère agréable en raison de la relative discrétion du Honda 150 ch. Tel quel, en tout cas, l’Adventure 620 Open est un bel outil pour les activités exigeantes que sont la pêche, la plongée ou la chasse.

.



photo Avon Adventure 620 Open


photo Avon Adventure 620 Open





Perf