Essai Caribe Avantage 610

Long courrier

Ce Caribe "nouvelle vague" pourrait bien postuler au titre de roi du cabotage… Doté d'une autonomie exceptionnelle, il peut snober les arrêts ravitaillement pour le plus grand plaisir de son équipage qui gagnera du temps de farniente. à dessein, son cockpit est enfin doté d'un vrai solarium. Pas de doute, le mariage avec le Honda F90 est une réussite.

Texte et photos Philippe Leblond


 21 990 € sans moteur (tarif 2016)
 6.1 m
 12
 36,8 nds
Banniere_axa

Orca-logo_rvb

Paru dans le Pneumag n° 77 mai/juin 2010




L'air est glacial sur les pontons du port du Moulin Blanc. Et pourtant, il nous faut bien faire les photos du solarium. Surtout que ce dernier a une importance toute particulière pour Caribe… C'est en effet le premier vrai bain de soleil – entendez par là de dimensions décentes – pour un semi-rigide de cette marque née au Vénézuela, et qui connaît un nouveau développement en Tunisie, sous l'impulsion d'Yves Brintet, importateur pour la France. Fini le coussin avant à la destination improbable ! Cette fois, deux grands coussins complémentaires, disposés sur des planches en bois verni (bientôt remplacées par du polyester, plus léger) viennent combler l'espace libre en avant de la console pour les amateurs de bronzette. Voilà qui justifie la destination "familiale" de cet Avantage 610, nouvelle manière. Le plan de pont s'européanise pour le plus grand bonheur de nos plaisanciers qui avaient du mal à identifier leur programme d'utilisation au travers de semi-rigides marqués par leur culture d'annexes de yacht. Le travail effectué dans l'unité de production tunisienne, s'il n'est pas totalement abouti, marque de nets progrès, tant en termes de finition que de fonctionnalité. Le passage des câbles sous le plancher, via une gaine habillée d'un gousset d'Hypalon jaune à lacets (une coquetterie inédite), les vide-vite de diamètre majoré, l'échelle de bain sur sa petite plate-forme, les coffres fermant avec des cadenas, le leaning-post à assise relevable, la console à façade en retrait pour fléchir librement les genoux… Des détails qui font vraiment la différence en comparaison des bateaux importés précédemment d'Amérique Centrale… Et il y a aussi les améliorations qui ne se voient pas, comme les inserts de renforts placés dans le moule de pont, là où vont se fixer les accessoires, tels que la console et le leaning-post. Pour ce qui est de l'enveloppe gonflable, Caribe France continue de se fournir en tissu Orca (type Néoprène/ Hypalon) de 1100 décitex. La couleur jaune, typique de Caribe, est bien sûr de la fête, avec un diamètre de flotteurs hors norme (60 cm !), caractéristique des semi-rigides de la marque. En découle une flottabilité importante (1 492 kg ou 12 personnes) mais une largeur habitable restreinte, d'autant que l'Avantage 610 est au gabarit routier, boudins gonflés. Cela dit, en décalant la console sur tribord, Caribe a su préserver

un large passage pour se rendre vers le coffre de mouillage. Reste que pour l'utilisation visée, l'Avantage 610 s montre un peu avare de vraies places assises… La petite banquette peut accueillir trois personnes, en se serrant, le leaning-post est large mais pas assez pour être qualifié de biplace, et la console ne comporte pas de siège sur sa face avant. Heureusement, les épais flotteurs peuvent asseoir quelques personnes supplémentaires dans de bonnes conditions de mer. Autre bémol pour les haltes pique-nique : l'absence de table.

L'heure est venue de jauger les qualités nautiques de l'Avantage 610. Hélas, une fois de plus à la pointe de la Bretagne, la quasi-absence de vent va nous priver d'un bon clapot pour évaluer les aptitudes marines d'un Caribe… En attendant de franchir la digue du Moulin Blanc, on prend le temps d'apprécier la position de pilotage et l'organisation rationnelle du tableau de bord : visibilité des instruments moteur parfaite, surfaces libres pour la fixation d'un GPS et d'un sondeur, parebrise défléchissant bien le flux d'air froid… Le Honda F90 est maintenant chaud. Voyons ce qu'il a dans le ventre. Une franche poussée sur l'accélérateur, et le Caribe s'arrache des eaux calmes de la rade brestoise, au terme d'un cabré modéré. En à peine plus de 3 secondes, il plane, bien dans ses lignes, et en moins de 6, nous sommes déjà à 20 nds. Les 90 chevaux du Honda sont bien là, malgré sa discrétion sonore. Le hors-bord japonais est d'un agrément rare sur ce point. Quelle que soit l'allure de croisière, jusqu'à 5 000 tr/min, où il devient plus bruyant, il est possible de converser sans hausser la voix. En parlant de croisière, on est dans le vif du sujet, comme va le montrer le rendement record atteint à 3 500 tr/min avec plus de 2 milles parcourus par litre consommé. Cela tombe bien puisque la vitesse de 20 nds correspond au rythme naturel de cet ensemble Caribe/Honda. Avec son réservoir inox (en standard) de 185 litres, l'Avantage 610 est en mesure de couvrir 370 milles ! Sans consulter mes fiches, je crois pouvoir dire qu'il s'agit d'un record dans cette catégorie… Et s'il faut presser le pas, le Caribe est capable de signer un convaincant 36,8 nds en pointe. Pour ce qui est du comportement, ses prestations sont aussi à la hauteur. Maniable, vive, précise, la carène distille un plaisir de pilotage certain, sans faire appel, loin s'en faut, à la puissance maxi autorisée (150 ch). On peut d'ailleurs se poser la question de savoir si elle la supporterait bien ? En effet, en recherche de vitesse maxi, nous avons noté une tendance nette au roulis, en dépit d'un choix d'hélice optimal. Qu'en serait-il avec 60 ch de plus ? Difficile à dire, comme il est difficile de juger du confort de la carène en l'absence d'une mer digne de ce nom. Le croisement répété de notre sillage, et de celui de son petit frère l'Avantage 530, ne constituant pas à nos yeux un test significatif. .



photo Caribe Avantage 610


photo Caribe Avantage 610


photo Caribe Avantage 610





CONCLUSION
Avec ce semi-rigide orienté "famille", Caribe France montre son souci de faire évoluer un produit qui n'était pas à la base destiné à cet usage. Le résultat est encourageant, avec notamment un vrai solarium et un cockpit sécurisant, à défaut d'offrir de nombreuses places assises et un carré. Vendu avec le Honda BF90, l'Avantage 610 forme un package homogène à un prix séduisant.




Maxi_08102010-1439126
Maxi_08102010-1439382
Maxi_08102010-1439124 Maxi_08102010-1439125 Maxi_08102010-1439383