Essai 3D Tender 420 Pack XPRO Alu

Tempérament joueur

Léger, simple, fonctionnel et vivant à piloter, ce petit baroudeur vitaminé renvoie à l'essence même du semi-rigide. De quoi se faire plaisir, seul ou en équipage réduit, pour un budget très abordable, que ce soit à l'achat ou à l'usage.

Texte et photos Philippe Leblond


 4 599 € sans moteur (tarif 2016)
 4.2 m
 7
 32,7 nds avec Suzuki 50 ch 4T

Suzuki-gif-4
Orca-logo_rvb

Paru dans le Pneumag n° 103 Septembre/Octobre 2014



Avec son épais flotteur noir, armé de doubles saisines et protégé par une bande de ragage saillante, sa coque et son pont en alu peints en gris, auxquels s'accorde le gel-coat de la console jockey en polyester, le XPro 420 possède un look qui "parle" aux plaisanciers baroudeurs. La qualité perçue est à la hausse, même si les soudures du plancher alu sont perfectibles et que l'on a déjà vu gel-coat plus brillant. L'assemblage des flotteurs fait belle impression, de même que les poignées nettement plus sérieuses que celles de première génération qui étaient montées sur tous les pneus chinois. Par contre, le tableau arrière, conçu pour recevoir jusqu'à 60 ch, apparaît un peu mince malgré ses équerres de renfort… Concernant l'agencement du cockpit, c'est vite vu ! Le seul élément rapporté est la console jockey, avec sa selle biplace axiale (voir notre commentaire dans l'encadré "au ponton"), placée ici très en avant. Si, en termes de comportement dynamique du bateau, c'est positif (assiette plus plate au démarrage), en revanche, c'est moins confortable pour la circulation (passavants très étroits). Autre remarque : le seul vrai coffre, situé sous la selle du siège jockey, est en grande partie occupé par la batterie et la nourrice de carburant de 25 litres. Une option "réservoir fixe" de 30 litres (en Polyéthylène) est bien proposée, mais ce dernier sera placé au même endroit que la nourrice et non sous le plancher, comme espéré. C'est aussi le cas de la gaine contenant les câbles de gaz et de direction qui vont du moteur à la console rampant à claire-voie sur le plancher. Pour le reste, les plaisanciers actifs (baroudeurs, pêcheurs, plongeurs) apprécieront l'espace arrière de plain-pied, les saisines interrompues au centre, laissant un passage "plongeurs", ainsi que les poignées bien placées pour aider à remonter à bord. C'est en rade de Brest, sur un petit clapot désordonné et par une température assez fraîche que nous avons effectué cet essai. Les mesures obtenues avec deux personnes à bord et environ 15 litres d'essence placent sans conteste ce petit semi-rigide dans les ensembles sportifs, même si nous étions encore 10 chevaux en deçà de la puissance maxi autorisée… Première satisfaction, la vitesse de pointe. Avec près de 33 nœuds, c'est l'assurance de disposer de bonnes allures en croisière et donc de bons rendements, étant donné la puissance modérée. C'est à 3 500 tr/min et 15,1 nœuds que le 3D Tender s'avère le plus économique, avec un ratio exceptionnel de 2,8 milles parcourus par litre consommé ! Ce qui lui procure, avec la nourrice de base (25 litres), une autonomie de 63 nautiques (116 km !), ou cinq heures en utilisation courante. Les accélérations sont au diapason avec un déjaugeage fulgurant (moins de 3") et 5"5 pour passer de l'arrêt à 20 nœuds !
Ces résultats chiffrés, pour le moins flatteurs, tiennent bien sûr aux bonnes dispositions du Suzuki DF50, mais s'explique avant tout par le rapport poids/puissance très favorable : 4 kg/ch. C'est aussi sa légèreté (merci la coque alu !) qui confère au 420 XPro ce caractère particulièrement ludique, le pilote éprouvant une irrépressible envie de jouer avec l'accélérateur. Cela commence avec un bond hors de l'eau, où l'hyper cabrage propre aux petits canots lors du déjaugeage est ici jugulé, grâce à la console jockey en position avancée, autorisant une reprise d'assiette presque instantanée. Une excellente nouvelle pour les amateurs de ski nautique ! Malgré sa vivacité, le 420 XPro reste facile à maîtriser, du fait de la position de conduite ergonomique à cheval sur le siège biplace, et régale son pilote. C'est le cas en virage, d'où il s'extrait avec brio, comme en ligne droite, à fond sur un clapot de 50 cm, sur lequel il passe sans se désunir, même bien trimé quand sa carène "aérée" amorce un petit dandinement. Son bel équilibre pourrait sans doute s'accommoder de la puissance d'un 60 ch, mais ce semi-rigide léger et véloce devrait s'avérer suffisamment performant avec un 40, voire un 35 ch. Les passagers apprécieront aussi le confort aux allures de croisière, jusqu'à 20 nœuds, son extrême légèreté devenant au-delà de cette vitesse un handicap dans la mer formée.



photo 3D Tender  420 Pack XPRO Alu


photo 3D Tender  420 Pack XPRO Alu


photo 3D Tender  420 Pack XPRO Alu


photo 3D Tender  420 Pack XPRO Alu


Au ponton :
En enfourchant la selle prendre les commandes, on note tout de suite la qualité de la position de conduite et le joli volant sport à inclinaison réglable. Le passager assis à l'arrière du siège jockey appréciera le dossier. Par contre, l'absence de pare-brise sera durement ressentie par météo défavorable. Autre petite critique, celle concernant le dispositif de mouillage. Il y a bien un taquet coinceur pour frapper la ligne, mais pas d'orifice dans le couvercle pour la laisser passer, comme il n'y a pas de guide en caoutchouc pour protéger la pointe du flotteur à la remontée de l'ancre. On peut aussi regretter l'absence d'échelle de bain en standard… Par contre, pour un budget vraiment contenu, il est possible de profiter à quatre (difficile d'asseoir correctement plus de monde en navigation) d'un semi-rigide marin et performant en randonnée côtière.




En mer :
Difficile de reprocher quoi que ce soit à ce petit baroudeur rapide, sain et facile à piloter. Son comportement, à pleine vitesse sur un clapot d'environ 50 cm reste sûr, même à pleine vitesse. Par ces conditions de mer, le confort est satisfaisant jusqu'à 20 nœuds, qui représentent la vitesse de croisière rapide du 3D Tender. Tout au plus notera-t-on quelques embruns rafraîchissant l'équipage à petite allure dans le clapot. Mais son tempérament donnera immanquablement le sourire au pilote, par son caractère incisif en virage rapide, marqué d'une légère gîte intérieure et de relances instantanées. Un vrai kart des mers !




Perf
On_aime