Essai Marlin 790 dynamic

Habitabilité maximale

Homologué pour moins de sept mètres, le 790 Dynamic est à coup sûr le mieux-disant en termes d'espace intérieur, dans l'univers privilégié des semi-rigides qui échappent à la taxe. Deux solariums, dix vraies places assises en navigation, une circulation à bord fluide… On frôle l'évasion fiscale !

Texte et photos Philippe Leblond


 36 960 € sans moteur (tarif 2014)
 7.9 m
 12
 43,5 nds avec Mercury Verado 225 ch 4T
Banniere_axa

Orca-logo_rvb

Paru dans le Pneumag n° 99 Janvier/Février 2014



Avec près de deux mètres de largeur intérieure et ses grandes plates-formes de bain qui prolongent le cockpit, le nouveau Marlin Boat se montre généreux pour ce qui est de la surface habitable. Bien que les modèles désignés en métrique sont, pour cette marque italienne, des semi-rigides un peu moins élaborés que ceux dénommés en pieds, on est tenté de convoquer l'excellent slogan publicitaire de Renault vantant les mérites de son monospace, pour rappeler qu'à bord d'un bateau aussi, "l'espace est un luxe". C'est donc l'un des points forts du 790 qui offre deux solariums, une dizaine de vraies places assises et pléthore de rangements. Précisons que ses plates-formes de bain sont démontables, permettant une homologation du 790 à 6,99 m, un "cadeau" fait au client français, touché par un impôt dès lors que son bateau affiche sept mètres ou plus. Par contre, le 790 Dynamic mesurera plus de 7 mètres, si l'on fait monter la delphinière optionnelle intégrant le guindeau électrique… On ne peut pas tout avoir !
Le bien être à bord, vous l'aurez compris à la lecture de nos précédents essais, est l'un des chevaux de bataille de Marlin Boat qui ne laisse pas grand-chose au hasard lorsqu'il s'agit de combiner harmonieusement équipements de confort et sens marin. Ainsi, de la plage arrière au davier de mouillage, la circulation est fluide et sûre. Le dossier de la banquette arrière est rabattable, libérant le passage vers la baignade, à moins que l'on préfère emprunter les larges plats-bords antidérapants à deux degrés. Les passavants aussi sont larges (38 cm !) et la main courante de console qui offre deux prises peut servir aussi aux passagers voulant se tenir en navigation debout, ou assis sur les flotteurs. Arrivé dans la crique de ses rêves, une table optionnelle permet de prendre l'apéro en s'asseyant sur le solarium avant et le siège de console (six places). N'oublions pas de souligner quelques détails trop souvent absents, comme le bac pour isoler les affaires du fond de coque dans la soute arrière, le cale-pieds au poste de pilotage, le vide-poches… Sans oublier les options qui font la différence : mini frigo, WC, lavabo et douche sous la console (hauteur 1,60 m) !
Face au mythique chantier Riva, chez Nautica Bertelli, on s'active à la mise à l'eau de la gamme Marlin Boat. Le ciel est en berne, mais les eaux du Lac Iseo sont bien tranquilles… Difficile, dès lors, d'imaginer le comportement marin de ce nouveau 790 Dynamic. Equipé d'un Mercury 225 Verado, il va au moins nous rassurer sur ses performances avec une belle vitesse de pointe (moteur monté à + 6 cm). Les 43,5 nœuds obtenus ici, en eau douce, en valent bien 45 en mer. Bon résultat également dans le domaine des accélérations avec seulement 2"7 pour déjauger ! Bien, même très bien, si l'on considère que l'on est 70 chevaux en deçà de la puissance maxi autorisée. Les vitesses de croisière, de 22 à 30 nœuds, sont aussi satisfaisantes, de même que l'autonomie, généreuse avec 230 milles (aller et retour Toulon/Calvi).
Pour ce qui est du pilotage, on remarque rapidement l'assiette très plate du Marlin. L'attitude type des carènes à redan, et cette carène au dessin sophistiqué en comporte un à mi-longueur. S'il favorise le temps de déjaugeage, il gomme aussi les sensations de pilotage et notamment l'incidence des réglages du trim qui n'opère pas dans les mêmes proportions qu'avec une carène classique. Pourtant les œuvres vives, comme le montrent nos photos sont bien dégagées du flot, avec des flotteurs "haut perchés", mais on ne sent pas pour autant la carène vivre. S'il est capable de virer dans un rayon très court, avec beaucoup de gaz et de bonnes reprises en sortie, le 790 Dynamic ne s'inscrit pas naturellement en entrée de courbe. Il a tendance à rester droit sur sa quille (voire presque à contre-gîter dans les virages à gauche), et il faut donc lui demander gentiment de prendre sa gîte intérieure, en cassant la vitesse en entrée. Cela dit, la prise en main est facile, ce qui n'est pas un défaut au vu du programme familial dominant de ce semi-rigide…



photo Marlin 790 dynamic


photo Marlin 790 dynamic


photo Marlin 790 dynamic


AU PONTON : Marlin Boat nous a habitués à des aménagements de pont particulièrement bien pensés, dans l'optique de la balade en famille ou entre amis dans les mers chaudes, tous ses semi-rigides étant dédiés à cette forme d'utilisation. La ligne particulière de son flotteur, avec un mouvement ascensionnel à mi-longueur et jusqu'à l'étrave, définit un supplément de volume intérieur, notamment pour le rangement, mais aussi pour la surface de bain de soleil qui atteint à l'avant 4,20 m2 ! Un second solarium est disponible à la poupe, moyennant le recours à une rallonge optionnelle. Et, à côté du nombre de places assises, exceptionnel pour un bateau de ce segment, la bonne surprise vient du cabinet de toilette proposé dans la haute console (options WC, lavabo, douche). On appréciera par ailleurs l'accastillage de qualité.




EN MER : Assiette bien horizontale pour le 790 Dynamic, dont la carène dotée d'un redan à mi-longueur déjauge rapidement et sans presque cabrer. Comme avec la plupart des carènes de ce type, l'incidence du trim sur les réglages d'assiette est nettement plus limité qu'avec une carène classique. De ce fait, les sensations de pilotage sont atténuées, et bien que la coque du Marlin navigue nettement au-dessus de l'eau, elle ne donne pas l'impression de s'aérer. Par contre, elle montre une stabilité de cap exemplaire, même à plein régime. Du fait de sa qualité de glisse, les rendements moteur sont proches du mille parcouru par litre d'essence consommé, jusqu'à 4 000 tr/min. Un bon point au vu de la puissance installée (225 chevaux). Ajoutez à cela un réservoir de bonne capacité (300 litres) et vous obtenez une autonomie généreuse.




02
03